Individuals in the central nucleus Zaporijjia témoigne

Individuals in the central nucleus Zaporijjia témoigne

UN ingénieur de la centrale affirme que les forces de sécurité russes procèdent on des actes de torture afin que les Employés ne parlent pas devant l’équipe de l’Agence internationale pour l’énergie atomique in attendance jeudi 1er septembre.

Jeudi 1er septembre, une équipe de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA) est attue in la centrale nucléaire de Zaporijjia, dans le sud-est de l’Ukraine, ou elle souhaite une perevisence Permanente pour éteropher pleer en ple entre l’Ukraine et la Russie. Dans un article publié le 25 août dernier, le telegraph Development of animations for employees in the Central District – later by them – to date by the Russian security forces tortured in order to stabilize the UN bodies.

Ils ont Décrit, sous couvert d’anonymat, une atmosphère de peur et d’intimidation, qui passe notamment par plusieurs. «Nous nous inquiétons tous de l’éventuelle visite des représentants de l’AIEA. Ils (Not Ross, NDLR) Organizer of provocations and interrogations within Ukraine. As far as the impression is exactly what it stands fora déclaré un ingénieur au journal. la durée de la visite necklace, ils prévoient de réduire au min la présence de notre staff et de placer deux ou trois de leurs représentants dans chaque salle de contôle».

Selon cet ingénieur, plusieurs Employés de la centrale ont été arrêtés chez eux ou sur le chemin du travail: «Maintenance, including a complete list of weapons, FSB service fonctionne. L’une de Leurs Méthodes ici est d’emmener les travailleurs de la salle de contôle au sous-sol», at-il déclaré,«use une expression, familière russe pour désigner la détention et la Torture par la police Secrete», precise le telegraph. L’ingénieur continues: «Notre direction garde le silence à ce sujet, pour ne pas créer de panique, mais les personnes qui reviennent après ces ‘au sous-sol restent muettes. Il ne sera pas surprenant qu’au cours de la Mission, ils se mettent soudain à dire ce qu’on leur a requesté de dire.»

Trois témoins, qui travaillent dans l’usine ou qui l’ont quittée récemment, ont égallement affirmé au telegraph que les forces avaient réduit la main-d’re à des niveaux dédétration bas et imposé des divitements qui rendent ficile l’accomplissement de leur travail.

In addition to 11.000 people in the Central region of Zaporizhia, Lone des Quartrales Nocleres koi Fornet Ecology No Ukrainian Electricity, Avant no Gehry. Depuis, Kiev et Moscou s’accusent mutuellement de procéder at des bombardements at proximité du complexe, près de la ville d’Energodar, sur le fleuve Dniepr, et de mettre ainsi le site en péril. L’opérateur ukrainien Energoatom is a leading company in the fight against radioactivity and radioactivity after modern perfumes. Ces dernières semaines, Zaporijjia cristallise les inquiétudes des Occidentaux. L’ONU an appelé à cesser toute activité Militaire aux alentours.

Beginning, l’Ukraine craignait qu’une telle visite ne légitime l’occupation russe du site aux yeux de la communauté internationale avant de finalement soutenir l’idée d’une mission de l’AIEA. Devant cette «DangerousSituation, President Volodymyr Zelensky. Cette équipe de 14 personnes est arrivée mercredi dans la ville du même nom, à en environment 50 kilomètres à vol d’oiseau de ce complexe depuis début mars par les Russes et objet de vives inquiétudes de la communauté internationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *